Speech


Comme le savent ceux qui suivent ce projet, je l’ai mis en ligne sur My Major Compagny et Manolosanctis (qui est en redressement judiciare, mais bon, ça peut être redressé, justement.)

Mais voilà, le speech du projet étant assez nul,  j’en ai réécrit un autre.

Quelques part, dans un petit royaume imaginaire au sein d’un dix huitième siècle fantasmé, une jeune fille, ravalée au rang de servante par sa famille,  décide de lever les zones d’ombre de son passé.
Dans la lourdeur des ors d’un palais royal,  alors que les lumières se heurtent à l’obscurantisme des prélats, deux jeunes hommes tâchent de faire, chacun à leur façon, le deuil d’un troisième.
Leurs  quêtes commencent  en même temps que le temps du Samain, et que la frontière entre le monde des hommes et des esprits s’abolit…
Les affrontements se profilent. Et les histoires de familles se confondent avec une guerre totale. Celle qu’un christianisme malmené par une science balbutiante a déclarée aux vieilles légendes et aux anciens dieux….

 Et là j’ai besoin d’avis : qu’en pensez vous ?

Valà, les com sont à vous.

About these ads

4 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. minidrazgon
    mar 23, 2012 @ 14:38:02

    non.

    "dix huitième siècle fantasmé" -ah! ok c’est pas réel et donc négligeable.
    "une jeune fille, ravalée au rang de servante par sa famille" -hum? et c’est cela notre héroïne ?
    "décide de lever les zones d’ombre de son passé" – houla cela y est ! je ressent l’aventure épique qui arrive. (ou pas, mais alors pas du tout.)

    hop hop hop en 3 ligne déjà, je n’ai plus du tout envie d’en savoir plus.
    et la suite aurait pue être lus sur un rythme héroïque a grand coup de trompette. mais l’introduction tombe comme un soufflet sortie trop tôt et me plombe tout le rythme.

    et pour empirer le tableau : mais on parle de quoi ?
    je ne ressent rien de ton art, ou même du rythme et du scenario de l’œuvre que vous voulez réaliser.

    c’est bien le speetch de trois noisettes ?
    et ou est la poésie du scenario ?

    j’ai sans doute mal comprit le texte. mais voila mon ressentie dessus.
    je ne l’aime pas et il ne ressemble même pas un peu a votre œuvre
    (sauf peu être de vagues indices qui sont plus frustrant qu’autre chose.
    on ressent plus une intention de cacher que de dévoilé l’intrigue.)

    Répondre

  2. Leslie
    mar 26, 2012 @ 08:21:38

    Il va de soi que ce sera sans cesse remanié.

    Ceci dit, justement, je ne veux pas dévoiler trop de choses. Déjà parce que l’histoire de Cendrillon est connue. Donner les éléments qui ne sont pas dans le conte d’origine gâterait peut être une partie du suspense.

    Votre réaction me confirme en tout cas qu’il me faudra y revenir régulièrement car c’est un exercice difficile…

    Répondre

  3. minidrazgon
    avr 14, 2012 @ 06:41:10

    Je pense qu’il faudrait voir cette version comme une correction de l’oeuvre originale et non comme une contre-façon.

    Ainsi tout ce qui diffère de l’oeuvre originale n’est pas une chose à cacher. Mais que le lecteur doit découvrir. Une sorte de :

    "blottit dans les draps de coton et rassurer par la voix chaude de nos parents, chacun de nous s’est endormi plein de rêve et d’espoirs, en pensant à une jeune enfant aux boucles blondes qui devint princesse.

    Et si on nous avait toujours menti ?

    Non pas nos conteurs si attentionné de nous accompagner dans les bras de Morphée.

    Mais le temps, la bonne pensée ou encore la société.

    Redécouvrez une oeuvre de votre enfance vue par un esprit libre et authentique.

    Révisant sans compromit ce joyaux de notre enfance, qui reprend plus de brillance et de passion dans un format rare de ce style littéraire : la bande dessiner.

    Attendez vous à être enchanté."

    Ou quelque chose dans le genre.
    Il n’est pas obligatoire de parler du contenu non plus. mais peu etre seulement de la demarche qui est deja une aventure en soit.

    Répondre

    • minidrazgon
      avr 14, 2012 @ 08:06:52

      édit : pour une oeuvre inutile de convaincre, persuader suffit.
      l’on s’adresse aux phantasmes d’une personne et non à sa logique.

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Articles les plus consultés

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 11 autres abonnés

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.